Et si on jouait... (8)

...une enquête à travers les âges, sur un mystère historique complètement fou ?

Racontons quelque chose de proche de la légende de l'homme au masque de fer, ce prisonnier sans nom et sans visage enfermé sous Louis XIV sur qui ont circulé les théories les plus folles. Tour à tour, nous racontons l'histoire au présent, à notre époque, sous l'oeil d'un historien qui tente de comprendre à partir de maigres indices, puis au passé, à l'époque du mystère. Un jeu pour deux, où la joueuse qui incarne l'Historien propose une ou plusieurs théories, auxquelles celle qui incarne le Mystère répond en décrivant brièvement une scène proche de la vérité supposée, contenant de nouveaux indices pour continuer. Une règle simple pour faire marcher ce jeu de dialogue pourrait être : la joueuse du Mystère élucide la scène théorisée par l'Historien, avec plus ou moins de détails selon sa justesse, puis donne un indice qui doit mener à la suite, mais qui doit être en contradiction avec quelque chose d'établi. L'objectif final est de permettre d'échafauder non pas une, mais plusieurs théories assez cohérentes mais jamais satisfaisantes. À peu de choses près, cela pourrait être joué avec Sphynx. Et on pourrait bien sûr remplacer le mystère historique par un mythe de fantasy, et s'improviser archéologue de Dark Souls !

Une variante : suivre la trace d'un objet historique occulte à travers les âges. Manuscrit maudit, calice aux grands pouvoirs, tablette révélant d'obscurs secrets, voir baguette de sureau... On l'imagine découvert il y a très longtemps - sans doute en Mésopotamie - et voyageant de main en main, de société secrète en société secrète. Là aussi, on ne raconte qu'une partie de l'histoire ; des fragments éparses ; parfois l'objet ne montre aucune trace pendant cinq cent ans, avant de resurgir aux mains d'une puissante famille. Mais est-ce bien le même, ou s'agit-il d'une copie ? 

Des jeux pour réfléchir à d'audacieuses théories et plonger dans le monde de l'occulte, dans celui des complots millénaires, ou simplement s'amuser à s'égarer dans des nœuds de réflexion inextricables. 


Commentaires