Et si on jouait... (3)

...des rois prophètes, des Cassandre couronnées, à la tête d'un vaste empire promis à une fin funeste, à une calamité majeure ? Des personnages qui peuvent lire le futur et ont les moyens d'agir, mais qui auront tellement de mal à empêcher leurs visions de se réaliser. 

Un meneur de jeu prépare un premier cataclysme inévitable, puis une série de révélations, sur des post-it face cachée, chacun assorti d'une date visible par toutes les joueuses. Par exemple : 
1 inévitablement, de vils cultistes ouvrent une Porte Sombre qui déverse sur le monde un flot de démons sanguinaires
2 dans dix ans... (sûr de la défaite, le général des armées fera sécession et abandonnera l'Impératrice, sauvant ceux qui comptent pour lui en voyageant vers des terres lointaines)
3 dans vingt ans... (la Tempête, avatar d'un prince démon, ravagera la capitale)
4 dans trente ans... (l'Impératrice, en pleine campagne pour reprendre ses terres depuis l'exil, mourra empoisonnée par un valet)
5 dans cent ans... (la retraite planaire du Magistérium sera attaquée ; le dernier bastion de la civilisation telle qu'on la connaissait tombera)
6 dans deux cent ans... (ce n'est plus qu'un vent de cendres et de mort qui soufflera sur les terres désolées de ce qui était autrefois l'Empire)

On peut raconter l'histoire au présent, la lutte, ou avancer dans le temps quand on veut rattraper l'un des faits prévus par le meneur. Un mécanisme permet de découvrir à l'avance certaines révélations du meneur, et un autre permet de tenter d'en endiguer le déroulement. Peut-être faudrait-il que les révélations soient plus complexes, et comprennent par exemple une cause cachée qu'il faut découvrir en enquêtant astucieusement si on veut avoir une chance d'éviter la catastrophe. Ces deux mécanismes sont limités, peut-être par une ressource commune : doit-on dépenser toutes ses forces à lutter contre les menaces qui pèsent actuellement sur l'Empire, ou bien prendre le temps de prévoir les affres futurs pour mieux s'y préparer ?

Idéalement, le jeu donne la possibilité d'éviter complètement la ruine, mais c'est dur, il faut être malin et avoir un peu de chance. Un peu comme survivre à un scénario de Sombre. Un jeu tactique, où l'on se bat pour la survie de tout un peuple, qui potentialise un jeu moral, où l'on doit choisir ce qui est sacrifié lorsque l'on a échoué à sauver tout à la fois.

Un hack évident : jouer des personnes politiques, des climatologues, qui voient venir le désastre environnemental.


Commentaires

  1. Très sympa ! si tu as le temps de développer les mécanismes, c'est typiquement un jeu auquel j'aimerai jouer.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire