Et si on jouait... (1)

...un road-movie halluciné et nocturne, à travers les yeux d'un enfant qui ne comprend pas pourquoi ses parents l'emmènent soudainement loin, loin d'ici, en essayant de contenir leur inquiétude ?

L'an dernier sortait en salles Midnight Special, un film de Jeff Nichols qui m'a beaucoup marqué pour sa gradation de l'étrange et du mystère. Un père arrache son jeune fils aux mains d'une secte catholique étrange et se lance dans un périple de nuit vers une destination inconnue. Les adultes sont soumis à beaucoup de tension mais il faut attendre longtemps avant d'en comprendre l'origine. 

Ce n'est pas tout à fait le pitch du film, mais : jouons un enfant à l'arrière de la voiture, qui voit des lumières folles dans le ciel, qui entend une annonce absurde à la radio. Jouons le dialogue avec le parent, qui tente d'expliquer sans dire.

Un jeu pour deux, dans l'attente et l'angoisse. À jouer, pourquoi pas, dans le format que propose De Profundis : dans le noir, confortablement installé-e-s dans un canapé et dans la fiction, sans interruption, à la recherche de transe & fascination ?


Commentaires

Enregistrer un commentaire